Sorties des 6eC et des 6eD – les 8 et 16 novembre 2018 

Atelier archéologique au Parc des Hautes Bruyères à Villejuif

Objectifs :

  • Découvrir le métier d’archéologue et comment sont réalisées des fouilles
  • Connaître les techniques du paléolithique pour faire du feu
  • Renforcer ses connaissances sur la Préhistoire et les 1ers hominidés (lien avec le chapitre Les débuts de l’Humanité)

 

Qu’avons-nous fait pendant la sortie ?

  • Nous avons réalisé des fouilles archéologiques d’un campement. Les outils pour fouiller sont une truelle, un pinceau, une pelle, un seau. Nous avons trouvé des ossements, des silex, des statuettes de femme. Nous avons cherché le Nord et nous avons dessiné un relevé de terrain de notre carré avec les objets trouvés.
  • Nous avons découvert des objets utilisés à la préhistoire : une hache, des instruments de musique. Nous avons touché différentes pierres : des silex taillés, des bifaces, des pierres polies. Nous avons vu des reconstitutions de crânes des premiers hominidés et les techniques utilisées pour faire du feu. Nous avons tapé deux pierres l’une contre l’autre, nous avons essayé aussi de faire du feu avec un arc et un bâton.

 

Qu’avons-nous appris ?

Les êtres humains qui vivaient au Paléolithique étaient nomades et ceux du Néolithique étaient sédentaires. Nous avons compris que c’était difficile de vivre au paléolithique car les êtres humains devaient se déplacer pour avoir de la nourriture, ils n’avaient pas d’habitat fixe. Nous avons appris comment ils faisaient de l’eau chaude : en chauffant des pierres dans le feu, puis en les déplaçant dans de l’eau.

Nous avons découvert le nom des outils de l’archéologue, comme la truelle. Il ne faut pas prendre la truelle dans le mauvais sens pour enlever la terre, pour ne pas abimer ou déplacer les objets pour ensuite les étudier. Les archéologues doivent faire un relevé sans bouger les objets pour comprendre pourquoi ils sont placés de cette manière et pour comprendre comment le campement était organisé.

Nous avons compris que faire du feu ce n’était pas facile. Deux techniques étaient possibles :

Qu’en pensons-nous ?
Wassim : « J’ai aimé la sortie car j’aime l’histoire et l’archéologie »
Abdelaziz : « Ce qui m’a plu c’est fouiller parce que j’ai trouvé ça amusant de trouver des choses. Ce qui m’a moins plu c’est de faire du feu parce que c’était ennuyant »
Farah : « Ce qui m’a le plus plu c’est la réalisation du feu (…) Pour moi tout était intéressant, il n’y avait pas de point négatif »
Ethan : « Quand la dame nous a parlé, nous avons appris beaucoup de choses donc j’ai bien aimé. La 2e partie était bien mais ça faisait mal au dos de rester penché comme ça mais sinon c’était bien, nous avons trouvé plein d’objets »
Ikram : « Je me suis bien amusée quand on a creusé pour chercher des ossements, des coquillages… et même quand nous avons fait du feu mais c’était fatiguant et trop difficile et j’avais peur de me brûler… »

Compte-rendu réalisé à partir des comptes-rendus individuels des élèves de 6eD