Le règlement intérieur

“Dans le cadre de l’autonomie dont disposent les établissements scolaires, le règlement intérieur définit les règles qui régissent la vie quotidienne dans l’établissement, ainsi que les décisions individuelles que le chef d’établissement peut prendre en application de ces règles. Chaque adulte peut s’y référer pour légitimer son autorité, en privilégiant la responsabilité et l’engagement de chacun. Elaboré et réactualisé en concertation avec tous les acteurs de la communauté éducative, le règlement intérieur place l’élève, en le rendant responsable, en situation d’apprentissage de la vie en société et de citoyenneté.”

 Circulaire n°2011-112 du 01 août 2011

Le règlement intérieur du Collège Guy Moquet est aussi disponible dans le cahier de correspondance, p. 2-5

Télécharger le règlement intérieur


LE REGLEMENT INTERIEUR Collège Guy Môquet, Villejuif

Préambule « L’école laïque est l’école de la fraternité et de la concorde. Les enfants viennent y apprendre à s’estimer, à se respecter. Elle enseigne tout ce qui élève et unit les hommes, à [‘exclusion de tout ce qui les divise. » Le collège accueille tous les enfants, puisque la scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans. Sa fonction est de donner à tous une formation scolaire de base et une éducation communes. Le collège est aussi un lieu d’apprentissage de la vie sociale, avec des droits et des devoirs, qui a pour rôle de les préparer à assumer bientôt une place de citoyen responsable dans la société adulte. Les lois de la République et les règlements de l’éducation nationale s’appliquent nécessairement au collège. Le présent règlement définit leur application pratique dans l’enceinte de l’établissement. Un mot le résume: RESPECT, respect des bonnes conditions d’étude, respect des personnes, respect des biens, respect de la loi. Le règlement intérieur est discuté et voté en conseil d’administration. Il est élaboré et actualisé en concertation avec tous les acteurs de la communauté éducative et dans son application même, il place l’élève, en le rendant responsable, en situation d’apprentissage de la vie en société, de la citoyenneté et de la démocratie.

1- Droits et Devoirs

A- Laïcité Conformément aux dispositions de l’article 141-5-1 du Code de l’Education, le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse ou idéologique est interdit. Lorsqu’un élève méconnaît cette interdiction, le Chef d’Etablissement organise un dialogue avec cet élève avant l’engagement de toute procédure disciplinaire.

B- Enseignement

  1. L’inscription d’un élève dans son établissement de secteur est de plein droit. Elle signifie l’acceptation pleine et entière du règlement intérieur par l’élève et par ses représentants légaux.
  2. La scolarité est gratuite néanmoins les familles ont à leur charge l’achat de tout le matériel demandé par l’établissement pour la scolarité de leur enfant. L’élève a obligation d’apporter le matériel demandé par l’enseignant afin de travailler dans de bonnes conditions.

Ce matériel doit obligatoirement être apporté dans un sac adapté, tel qu’un cartable ou un sac à dos. Tout ce qui s’apparente à un sac à main est formellement interdit.

  1. Chaque élève doit assister et participer à tous les cours prévus annuellement ou ponctuellement à son emploi du temps et d’accomplir toutes les tâches qui en découlent (devoirs, leçons, … ).
  2. Les élèves doivent être informés et respecter les modalités de contrôle de connaissances: [‘évaluation est obligatoire; toute absence à un devoir doit être justifiée par un motif recevable, l’enseignant se réserve le droit de prévoir une épreuve de remplacement. Les devoirs à la maison doivent être rendus dans les délais fixés par les professeurs.

C- Respect de soi et des autres

  1. Chacun des membres de la communauté scolaire se doit de présenter un comportement respectueux des autres, que ce soit sur le plan professionnel, politique, culturel, religieux … respect des convenances, respect de la fonction et n’exercer aucune discrimination.

Toute forme de violence physique, verbale et harcèlement, toute atteinte aux personnes (irrespect, injures, coups, racket…) sera sanctionnée. L’élève victime ou témoin doit solliciter l’intervention des membres de l’équipe éducative.

  1. Tout élève doit respecter le droit de ses camarades à travailler dans le calme afin que tous puissent recevoir l’enseignement qui leur est dû pour de leur permettre de réussir leur scolarité.
  2. Les adultes se doivent de respecter les élèves en leur donnant un enseignement conforme aux programmes, par le suivi personnel de chacun au travers de travaux évalués.
  3. Chacun doit respecter le matériel, les locaux et l’environnement du collège, c’est pourquoi sont interdits : crachats, graffitis, griffonnages sur le mobilier et les murs. Tout acte de dégradation, y compris dans les locaux sportifs, pourra faire l’objet d’une demande de réparation à la famille de l’auteur des dégâts occasionnés.

D- Tenue

Pour la sérénité et le bien être de tous, l’élève doit porter une tenue appropriée a sa situation de collégien conforme à l’enseignement reçu et aux normes de sécurité (cours de sciences et d’éducation physique … ) est exigée de chacun dès son entrée dans l’enceinte du collège : casquette, bonnet, capuche et autres couvre-chefs sont à retirer dès l’entrée dans l’enceinte de l’établissement (sauf en cas d’intempéries). Manteaux, écharpes et gants doivent être retirés dans les salles de cours ainsi qu’au réfectoire.

E- Santé et sécurité

Décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à usage collectif. Circulaire n’2006-196 du 29 novembre 2006. Par ces deux textes cités en référence, l’Etat « fixe l‘interdiction de fumer dans les enceintes (bâtiments et espaces non couverts) des établissements scolaires» à compter du 1″ février 2007. Cette interdiction s’applique aux personnels et aux élèves qui ne pourront bénéficier d’aucun espace réservé aux fumeurs au sein de l’établissement. Tout élève a le droit de vivre sa scolarité dans des conditions saines et sécurisantes, c’est pourquoi le fait d’introduire dans l’enceinte du collège un objet réputé” dangereux par nature» (armes, objets tranchants, bombes lacrymogènes … ) est strictement interdit et passible de sanctions disciplinaires. De même, sera sanctionné tout usage délibérément agressif d’objet ne présentant pas habituellement de danger particulier. Toute détention, diffusion, manipulation ou absorption de substances toxiques (y compris correcteur liquide) ou de tout produit psychotrope (alcool, médicaments, … ) est proscrite et sanctionnée. Les élèves doivent avoir un comportement responsable, ne jamais être violent ou irrespectueux. Les élèves ne jetteront pas de projectiles de quelque nature que ce soit (y compris les boules de neige).
L’usage des portables et objets nuisibles à la qualité de l’enseignement (lecteurs MP3 ou autres) est strictement interdit dans l’enceinte de l’établissement. En cas d’utilisation, les élèves seront punis ou sanctionnés. A la demande de l’enseignant et uniquement pour un usage pédagogique, l’utilisation du téléphone portable pourra être autorisé en cours. Toute consommation alimentaire est interdite dans les bâtiments et dans la cour. Tout acte mettant en péril la sécurité des personnes au sein de l’établissement peut entraîner la comparution devant le conseil de discipline.

F- Information, expression, représentation, réunion

  1. Les élèves élisent réglementairement sous la conduite du professeur principal deux délégués de classe et deux suppléants. Les délégués, formés à cette tâche, représentent les élèves de la classe à diverses occasions et particulièrement au sein des conseils de classe.
  2. Les délégués élisent parmi les délégués de classe de 6e, 5e, 4e, 3deux représentants siégeant dans les instances officielles telles que le conseil d’administration, le conseil de discipline et les commissions qui en émanent.
  3. Les élèves peuvent se réunir après en avoir fait la demande écrite et obtenu l’accord du Chef d’Etablissement.
  4. Les familles doivent suivre la scolarité de leurs enfants en consultant régulièrement le cahier de texte, leur carnet de correspondance, le bulletin trimestriel et en assistant aux réunions de parents.

G- Carnet de correspondance Les élèves sont tenus d’avoir toujours sur eux leur carnet de correspondance, lien officiel entre les familles et l’établissement. Il est complété régulièrement et sérieusement par chaque élève. Les représentants légaux sont tenus de le consulter et de signer toute information ou remarque qui sera portée à leur connaissance. Ne sont tolérés ni graffiti, ni fantaisie ou toute autre dégradation sur la couverture ou à l’intérieur du carnet. Les pages de renseignements ainsi que l’emploi du temps doivent être dûment complétées, une photographie récente est obligatoire. Tout élève ayant oublié son carnet fera l’objet d’une retenue jusqu’à 17h30 (les parents seront alors prévenus par téléphone). En cas de perte ou de dégradation, un nouveau carnet sera remis, uniquement sur demande écrite du représentant légal, moyennant un règlement à l’intendance (tarif voté chaque année en conseil d’administration).  

Il- Règles de fonctionnement

A- Dans l’enceinte de l’établissement :

  1. Le collège est ouvert lundi, mardi, mercredi matin, jeudi et vendredi. Les horaires de cours sont les suivants :
Le matin L’après midi
De 08h00 à 08h55 De 09h00 à 09h55 De 10h10 à 11h05 De 11h10 à 12h00 De 13h30 à 14h25 De 14h30 à 15h25 De 15h40 à 16h35 De 16h40 à 17h35

L’ouverture du collège se fait dès 07h50. Pour les élèves, l’entrée et la sortie au collège se font exclusivement par l’entrée principale (côté vie scolaire). Toute intrusion par une autre issue pourra faire l’objet d’une sanction. Les visiteurs sont tenus de prendre rendez-vous et de se présenter à la loge avant de pénétrer dans l’établissement. En cas de violence, d’intrusion de personnes non autorisées, il sera immédiatement fait appel aux forces de police et une plainte, pour ces faits, sera déposée auprès des autorités compétentes.

  1. Aux heures d’entrée et après chaque récréation, les élèves attendent en silence et dans le calme, rangés dans la cour, à l’emplacement prévu à cet effet leur professeur ou l’assistant d’éducation.

Durant les récréations il est formellement interdit de stationner dans les locaux (couloirs et escaliers).

  1. Chaque élève est autorisé par son responsable légal à sortir du collège en dehors des heures habituelles inscrites à son emploi du temps:

– s’il est externe, après la fin des cours de chaque demi-journée, si les parents ont donné leur autorisation écrite.
– s’il est demi-pensionnaire, après la fin des cours de l’après midi et au plus tôt à 13 h 30.

  1. Un élève peut sortir exceptionnellement du collège (rendez-vous médicaux ou administratifs) sur demande écrite par ses parents (obligatoire). Il est alors confié à un de ses représentants légaux après avoir signé une décharge à la vie scolaire.
  2. Les élèves demi-pensionnaires sont tenus de rester dans l’enceinte du collège entre les cours du matin et ceux de l’après-midi. Ils ne pourront en sortir exceptionnellement que sur demande écrite des parents adressée, au préalable au conseiller principal d’éducation donné avant 10h15 à la Vie Scolaire afin qu’une confirmation téléphonique soit faite avant la sortie. Le chef d’établissement se réserve le droit de refuser une demande s’il s’avérait que son caractère exceptionnel n’était pas respecté.
  3. Le service de vie scolaire sous la responsabilité du conseiller principal d’éducation, entretient des contacts avec les familles à l’occasion d’absences, de retards ou d’écarts de conduite nécessitant une rencontre.
  4. Le contrôle des absences est effectué à chaque heure sous la responsabilité du professeur. L’appel est fait à chaque début de cours. En cas d’absence d’un élève il est demandé aux parents d’informer le jour même l’établissement dès la 1′” heure par téléphone ou tout moyen, et de préciser le motif et la durée prévisible de l’absence. Cette absence doit être ensuite justifiée par écrit en remplissant le coupon prévu à cet effet dans le carnet de correspondance et en y joignant au besoin un justificatif. La présence au cours relève de la responsabilité des parents autant que de celle de l’établissement.

Les parents sont responsables des manquements à l’obligation d’assiduité de leur enfant mineur. l’école étant obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, sous peine de signalement aux autorités académiques et sous peine de poursuite pénale. Dès son retour l’élève doit faire viser son carnet de correspondance à la vie scolaire et doit le présenter à son professeur.

  1. Les élèves qui se présenteront en retard, après la sonnerie à la grille et au départ des personnels pourront devoir attendre l’ouverture à l’heure suivante.

Tout retard doit être justifié. Si le retard est causé par une convocation au sein de l’établissement, l’élève aura une autorisation d’entrée en cours. Les retards, lorsqu’ils sont répétés et sans motif valable donneront lieu à une punition scolaire ou à une sanction disciplinaire. Aucun élève ne doit circuler dans les couloirs pendant les heures de cours. Aucun élève n’est autorisé à circuler/stationner dans l’escalier C. Cet escalier est exclusivement réservé à l’évacuation des personnes en cas d’urgence. Les déplacements dans les couloirs doivent se faire dans le calme.

  1. Un élève est autorisé à quitter définitivement l’établissement à la demande écrite de ses représentants légaux ; un certificat de sortie lui sera délivré dès lors qu’il est en règle avec l’administration (frais de demi-pension réglés, manuels remis en état et au complet).
  2. Casiers et vélos : En aucun cas un élève ne peut décider seul de s’approprier un casier. C’est au CPE qu’il appartient d’attribuer un casier à un élève. Sont prioritaires les élèves demi-pensionnaires ainsi que les élèves présentant des problèmes médicaux. L’élève à qui l’on a attribué un casier est personnellement responsable et prendra toute disposition pour assurer la mise en sécurité des effets qu’il y déposera. Il sera tenu pour responsable de toute dégradation à l’intérieur du casier et de toute dégradation extérieur dont il sera reconnu coupable. La direction du collège peut retirer la jouissance d’un casier à un élève en cas de désordre lié à son utilisation. La direction se réserve le droit d’effectuer des contrôles ponctuels. Le collège ne saurait être tenu pour responsable des vols. Les élèves peuvent ranger leur bicyclette dans l’enceinte du collège à l’emplacement prévu. Le collège ne peut être rendu pour responsable en cas d’avaries ou de vols éventuels.
  3. L’établissement n’est pas tenu responsable des biens personnels des élèves.
  4. L’établissement ne peut être tenu responsable de préjudice subis par un élève : dégradation matérielle, vols. Si l’auteur est identifié, il sera sanctionné.

B- Education physique et sportive

  1. Les élèves se rendent sur les installations sportives en présence de leur professeur à partir de l’emplacement réservé à leur classe dans la ‘Cour de récréation et reviennent dans les mêmes conditions.
  2. Pour des raisons d’hygiène et de sécurité, une tenue de sport est exigée.
  3. Dans les locaux mis à leur disposition, ils doivent présenter à l’égard du personnel extérieur au collège le même respect qu’à tout adulte de l’établissement. Toute dégradation constatée dans les locaux sportifs ou sur le matériel d’EPS fera l’objet d’une sanction au même titre que celle prévue dans l’établissement par le règlement.
  4. Les demandes de dispenses exceptionnelles non validées par un certificat médical sont soumises à l’appréciation du professeur. Elle ne dispense pas l’élève de sa présence en cours dont seul le professeur d’EPS juge de l’opportunité de la présence.
  5. Dans le cas de dispenses accordées par certificat médical, l’élève doit le remettre au CPE qui transmettra au professeur et à l’infirmière. Si l’inaptitude est partielle, l’élève doit être présent en cours ou dans le collège. Si l’inaptitude à la pratique sportive est totale ou supérieure à trois mois, l’élève pourra rester ou rentrer à son domicile (avec l’accord écrit de ses parents).

C-  Centre de documentation et d’information L’établissement est doté d’un centre de documentation et d’information à l’usage des élèves placé sous la responsabilité d’un professeur documentaliste. Son fonctionnement est régi par un règlement dont voici un extrait: « Le Règlement Intérieur de l’établissement s’applique au CDl. Le CDI est un lieu pédagogique et éducatif ouvert à tous. Tout élève venant au CDI s’engage à respecter ce règlement, le silence nécessaire au travail et à la lecture, le matériel. L’utilisation de l’informatique et d’Internet est réglementée et soumise à l’autorisation du documentaliste. Le prêt est gratuit. Les ouvrages perdus ou détériorés sont à rembourser sur la base d’un forfait. ”

D- Utilisation d’Internet Celle-ci doit s’effectuer dans le respect des personnes sous peine de poursuites judiciaires. Une charte d’utilisation est remise à chaque élève, elle doit être signée par l’élève et son représentant légal.

E – Voyages et sorties

  1. Des sorties peuvent être organisées avec l’accord préalable du Chef d’Etablissement.
  2. L’autorisation de sortie doit être accordée par écrit par les parents.
  3. Le Chef d’Etablissement, à la demande d’un membre de l’équipe éducative ou de sa propre initiative peut s’opposer à la sortie d’un élève dès lors qu ce dernier présente un comportement incompatible avec l’activité proposée.
  4. Les voyages éducatifs sont adoptés par le conseil d’administration. Ils sont soumis aux mêmes règles que les sorties en terme de comportement.

F- Assurance scolaire Une assurance scolaire, couvrant les dommages dont l’enfant serait l’auteur ou la victime, est préconisée. Dans le cadre des activités obligatoires, le collège souscrit un contrat de couverture. L’assurance scolaire et extrascolaire n’est pas obligatoire (excepté pour les sorties et voyages scolaires) mais il est vivement recommandé aux responsables légaux de la souscrire.

G- Santé,  hygiène et sécurité

1 L’accès à l’infirmerie est réglementé. Aucun élève ne peut s’y rendre seul, sans l’autorisation préalable et écrite d’un professeur, du CPE ou d’un personnel de direction.

2 Aucun élève ne peut être dispensé du contrôle médical.

3 En cas de nécessité, les parents sont informés dans les délais les plus brefs. Si besoin est il est fait appel aux secours (SAMU).

4 Un élève blessé ou malade averti immédiatement son professeur ou un surveillant. Il est conduit à la vie scolaire qui prend toute mesure adaptée à son état. En aucun cas il ne quitte le collège sans autorisation et sans un adulte. Les traitements nécessitant la prise de médicaments, accompagnés de l’ordonnance du médecin doivent être déposés à l’infirmerie ou au bureau du CPE avec au préalable la signature d’un Projet d’Accueil Individualisé (PAl).

5 Les consignes de sécurité sont données au début de l’année. Elles sont affichées dans les salles et les couloirs. Des exercices d’évacuation sont effectués de manière régulière.

III- Sanctions et récompenses

A- Punitions scolaires et sanctions disciplinaires

Toute transgression du présent règlement est passible d’une punition ou d’une sanction disciplinaire. Celles-ci doivent avoir un caractère éducatif et permettre à l’élève de mieux intégrer les règles de la vie collective. Basée sur les principes généraux du droit (Cf. et J.O du 26 juin 2011 et BO du 25 août 2011, J.O. du 11 juillet 2000 et B.O. du 13 juillet 2000), toute sanction doit être fondée sur les principes suivants:

– Les procédures disciplinaires sont fixées dans le respect du principe d’équité et de légalité.
– Toutes sanctions ou punitions se fondent sur des éléments de preuve apportés à l’issue d’une procédure contradictoire permettant à chacun de s’expliquer et de se défendre.
– Toutes sanctions ou punitions s’adressent à une personne et ne peut en aucun cas être collective. Individualiser une sanction, c’est tenir compte du degré de responsabilité de l’élève, de son âge, de ses antécédents et de son implication dans les manquements reprochés. – Punitions et sanctions disciplinaires doivent être graduées en fonction de la gravité de la transgression des règles.

1- LES PUNITIONS SCOLAIRES Elles concernent les manquements mineurs aux obligations des élèves, et les perturbations dans la vie de la classe ou de l’établissement. Ce sont des mesures d’ordre intérieur, elles sont prononcées par les personnels de direction, d’éducation, de surveillance et par tes enseignants. Les punitions possibles sont les suivantes: – la réprimande; – inscription sur le carnet de correspondance; excuses publiques orales ou écrites; devoir supplémentaire assorti ou non d’une retenue; retenue pour faire un devoir ou un exercice non fait; – exclusion ponctuelle d’un cours: elle est justifiée par des perturbations graves durant un cours et doit rester exceptionnelle. Elle s’accompagne d’une prise en charge de l’élève avec du travail dans le cadre d’un dispositif prévu à cet effet.

2-  LES SANCTIONS DISCIPLINAIRES Elles concernent les atteintes aux personnes et aux biens et les manquements répétés ou graves aux obligations des élèves et relèvent de la compétence du chef d’Etablissement ou du conseil de discipline. Elles peuvent être assorties d’un sursis total (jusqu’à la fin de l’année scolaire) ou partiel (durée fixée par le chef d’établissement ou le conseil de discipline). Dans ce cas, la sanction est prononcée, mais elle n’est pas mise à exécution. Elle le sera, en cas de nouvelle atteinte au règlement intérieur et selon l’appréciation du chef d’établissement sur la gravité de la nouvelle faute commise.

Le Chef d’établissement peut prononcer les sanctions suivantes :

– avertissement;
-blâme et rappel à l’ordre solennels adressés à l’élève en présence de ses représentants légaux;
– mesure de responsabilisation ;
-exclusion à l’interne: exclusion temporaire de la classe, sans excéder huit jours;
– exclusion à l’externe: exclusion temporaire de l’établissement ou de [‘un de ses services annexes (cantine, FSE, COI, AS etc.), sans excéder huit jours; La mesure de responsabilisation consiste à effectuer des tâches à des fins éducatives ou à participer à des activités culturelles, de solidarité ou de formation dans l’enceinte de l’établissement ou non, en dehors des heures d’enseignement.

Le Conseil de discipline peut prononcer les sanctions suivantes :
–  mesure alternative de responsabilisation;
– exclusion temporaire de la classe ou de l’établissement;
-exclusion définitive avec ou sans sursis.

Toute sanction disciplinaire constitue une décision nominative qui doit être versée au dossier administratif de l’élève. Ce dossier peut, à tout moment, être consulté par l’élève ou par ses parents, s’il est mineur. Hormis l’exclusion définitive, toute sanction est effacée automatiquement du dossier administratif de l’élève au bout d’un an.

Le conseil d’administration du collège Guy Moquet a voté le 6/11/2014 la mise en place d’une commission disciplinaire. Objectif : mettre en garde solennellement l’élève après un incident grave ou la répétition incessante de manquements mineurs.
Proposer collectivement une sanction au Chef d’Etablissement: c’est une alternative au conseil de discipline. Initiative: Direction sur son initiative ou proposition d’un membre de l’équipe éducative. Composition: l’élève et sa famille, la Direction, la CPE, le Professeur Principal, l’équipe pédagogique de la classe et toute personne impliquée dans le suivi de l’élève.

  1. LES MESURES DE RÉPARATION, DE PRÉVENTION ET D’ACCOMPAGNEMENT

Si punitions et sanctions permettent à l’auteur d’une infraction de prendre conscience de ses actes, la réparation permet de ce fait à la victime de prendre acte de la volonté de l’élève de renouer le lien avec elle.

Toute transgression entraîne donc punition (ou sanction) et réparation. A ce titre, selon les cas, les mesures suivantes pourront être utilisées l’excuse orale (publique);

-l’excuse écrite;
-les tâches d’intérêt collectif avec l’accord des parents;
-le remboursement par les parents des dégradations commises par leur enfant; La mise en place d’une fiche de suivi;
-Un contrat signé par l’élève avec t’établissement;
-La mise en place d’un tutorat par un adulte;
-La commission éducative. Afin de faire prendre conscience à un élève que son comportement est inadapté aux règles de vie de l’établissement, ou qui ne répond pas à ses obligations scolaires, une commission éducative peut être se réunir. Cette commission participe à la recherche d’une réponse éducative personnalisée. Elle assure le suivi de l’application des mesures de prévention et d’accompagnement. Les membres de la commission éducative sont le Principal, son Adjoint, le CPE, le professeur principal, un représentant de parents d’élèves et toute personne susceptible d’appréhender la situation de l’élève.

  1. LES INSTANCES

Le chef d’établissement peut prononcer seul les sanctions de l’avertissement à l’exclusion temporaire de huit jours au plus de l’établissement ou d’un de ses services annexes. Il peut appliquer les mesures de prévention, de réparation et d’accompagnements prévus par le règlement intérieur. Le conseil de discipline peut, sur rapport du chef d’établissement, prononcer l’exclusion temporaire et l’exclusion définitive de l’établissement. Le conseil de discipline peut prononcer les mêmes sanctions que celles prévues au règlement intérieur.

B- Récompenses et avertissements.

– L’équipe éducative
– La commission d’absentéisme La commission éducative
– Le conseil de discipline
– Le conseil de classe. Celui-ci peut attribuer :
a- Les félicitations
b- Le tableau d’honneur
        c- Les compliments d-Les encouragements du conseil de classe
        e- Une mise en garde de conduite f- Une mise en garde de travail
       g- Une mise en garde absences/retards

IV- Services offerts aux élèves A- Un service de demi-pension est proposé aux élèves

  1. Les inscriptions s’y font en début d’année sur demande écrite des parents ou représentants légaux qui s’engagent à régler les sommes dues dans les délais impartis après réception de la facture trimestrielle.
  2. Tout trimestre commencé est dû dans son intégralité et les changements de régime ne peuvent être pris en compte qu’au début de chaque trimestre et sur demande écrite.
  3. Des remises d’ordre peuvent être accordées dans des cas très exceptionnels et sur demande écrite des représentants légaux de l’élève demi-pensionnaire (changement d’établissement en cours de trimestre, changement de catégorie en cours de trimestre pour une raison majeure justifiée, absences momentanées pour une raison majeure justifiée (maladie … ) et supérieures à deux semaines consécutives, stages imposés par l’établissement…).
  4. La demi-pension est un service rendu aux familles. Les règles de la vie collective édictées précédemment s’imposent également aux élèves demi-pensionnaires. S’ils ne les respectent pas, ils s’exposent aux mêmes réparations financières, aux mêmes sanctions, également à l’exclusion temporaire ou définitive du service de demi-pension.

B- Les Associations

  1. Au collège fonctionne un foyer socio-éducatif dont l’essentiel des revenus provient de l’adhésion versée par chaque élève au moment de son inscription ou en début d’année. Le FSE permet de développer la vie socio-éducative par l’animation de clubs, par l’organisation de sorties éducatives. C’est un élément important de la vie au collège. Si l’adhésion à la coopérative n’est pas obligatoire, elle est vivement conseillée. Lorsque son ouverture est possible, les élèves peuvent se rendre, en présence d’un adulte, au foyer des collégiens:

a- Lors de permanences exceptionnelles.
b- Lors d’ateliers proposés et organisés par eux-mêmes.
c- Lors de la demi-pension. Après utilisation du matériel (tables, chaises jeux … ) les élèves doivent ranger et sont responsables du matériel emprunté durant la cession. Aucun matériel ne pourra être sorti du foyer.

  1. L’Association Sportive offre aux élèves des activités sportives en dehors du temps scolaire. Ces activités sont encadrées par les professeurs d’EPS de l’établissement. Pour participer les élèves doivent souscrire une licence.
  1. Les parents sont représentés au sein du collège par des Associations de Parents d’Elèves. Leurs coordonnées sont à la disposition de tout parent qui en fait la demande auprès du secrétariat du collège.

C- Autres services

  1. Un conseiller d’orientation psychologue peut être rencontré par les élèves et leurs parents sur rendez-vous, au collège ou au centre d’information et d’orientation du secteur.
  2. Un médecin de l’Education Nationale, une infirmière et une assistante sociale constituent l’équipe médico-sociale du collège. Leurs permanences sont disponibles à l’administration et au bureau de la vie scolaire.